ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment es-tu venu à participer aux dépistages avec la clinique mobile ? 

Quand j’ai commencé à être travailleur de rue avec RÉZO , on faisait des vaccinations pour les danseurs, dans leurs loges directement. Mais on s’est rendu compte avec les années qu’ils étaient vaccinés directement à l’école. Par contre il y avait une grande demande pour le dépistage, mais qui était impossible à faire dans les loges. C’est là que l’idée de la clinique mobile est venue, on a commencé à faire quelques sorties pour évaluer la demande et aujourd’hui on sort régulièrement.

 

Quel est ton rôle avec Médecins du Monde ? 

Mon rôle c’est de mettre en relation les danseurs dans les bars et la clinique mobile, être un lien, les amener à se faire dépister. On est aussi là pour sensibiliser et apporter de l’information. Quand on a démarré il y avait énormément de cas d’infection. Et les hommes n’allaient pas se faire dépister, c’était compliqué. Grâce à notre travail avec Médecins du Monde et sa clinique mobile, maintenant on vient à la porte des bars, c’est plus simple pour eux. C’est quelque chose qui a été vraiment marquant dans ma carrière, dans mon travail et ça me tient à coeur. Et puis le slogan de RÉZO, c’est « santé et mieux-être », c’est vraiment dans la mission de mon organisme et celui de Médecins du Monde.

 

En savoir plus sur Rézo

Photo ©Marion Quesneau

Témoignages

Jimmy, accompagnateur santé autochtone à Médecins du Monde

Un des rôles essentiels de ce travail, c’est celui de sensibiliser les services de santé pour éviter la stigmatisation.

Pierre, psychologue à Médecins du Monde - Montréal

Mon travail, c'est d'aider les gens qui aident les gens

Justine, infirmière à la clinique pour personnes migrantes à statut précaire

L'organisme travaille vraiment fort pour qu'il y ait un changement social et ça c'est vraiment important pour moi

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

Le service de Médecins du Monde, c’est comme une soupape pour le trop plein d’émotions que nous vivons.

Dr Louis-Christophe Juteau, bénévole à la Clinique mobile - Montréal

Cela prend une grande ouverture d'esprit pour faire du bénévolat à Médecins du Monde.

Valérie, bénévole à l'accueil des patients et à la clinique mobile - Montréal

J’ai décidé de faire du bénévolat à Médecins du Monde parce que j'ai eu envie d’aider

Mylène, doctorante en psychologie et intervenante

« On ne fait pas tous face à la crise [sanitaire actuelle] dans des circonstances et des conditions qui sont égales. »

Isabelle Brault, Bénévole au triage - Montréal

Avoir accès aux patients dans une relation intime, qui se construit très vite, c’est ça qui me motive!

Julie, intervenante au volet logement - Maison Passages, Montréal

L'aide de groupe offert par Médecins du Monde, c'est un outil essentiel pour prendre du recul

Marina Vidal Sardà, coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie

Marina est coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie.

Martine, infirmière bénévole - Montréal

Pour faire du bénévolat, il faut une fibre humanitaire. C'est au Québec que j'ai voulu m'engager !

Marie-Claude, infirmière à la Clinique pour personnes migrantes à statut précaire

« C’est important pour nous de ne pas interrompre nos services et que nos patients aient toujours accès à la clinique»

Mathilde Grosjean, bénévole à l'accueil - Montréal

Ce qui me touche le plus dans mon bénévolat auprès de Médecins du monde, ce sont les rencontre avec les gens.

Janie, infirmière bénévole - Montréal

Je me sens très impliquée dans les questions d'accès à la santé ! C'est pourquoi je suis bénévole à Médecins du Monde

Tina, responsable de la logistique et des bénévoles - Victoria, Colombie-Britannique

« Je me sens très chanceuse d’être au contact de bénévoles aussi motivés, compétents et passionnés! »

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

Être bénévole, ça a été quelque chose d'extrêmement important pour moi. Il faut pouvoir contribuer à la communauté.

Christina, bénévole au triage à Médecins du Monde - Montréal

« Le bénévolat est très important pour moi: je travaille au triage et j'ai aussi été infirmière bénévole. »

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

La clinique mobile a été marquante pour moi dans mon activité de travailleur de rue

Isabelle Bruand, responsable du pôle crise Syrie - Irak

Isabelle Bruand est responsable du pôle crise Irak Syrie, basée en Jordanie pour Médecins du Monde.⁣

/