ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médecins du Monde offre des séances de soutien psychologique aux intervenants de première ligne, dans une logique de renforcement des capacités individuelles et collectives. En moyenne ce sont 19 équipes de travail et 102 intervenants qui sont rencontrés chaque mois. Ce sont près de 20 équipe qui ont recours à ce service de manière mensuelle ou trimestrielle. 

 

Bonjour Valérie, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis responsable de l’hébergement à Passages, un lieu de ressourcement pour toute jeune femme dans le besoin, entre 18 et 30 ans, sans regard ni jugement sur sa situation. Les femmes qui viennent ici vivent toutes sortes de difficultés, qui s’accumulent, l’une par dessus l’autre. Des difficultés liées au travail du sexe, ou à la santé mentale, à l’itinérance, au statut migratoire précaire ou aux violences conjugales. Nous les accueillons et nous faisons notre maximum pour qu’elles se sentent écoutées, en sécurité, et que leurs situations s’améliorent.

 

Que vous permet l’aide psychologique de groupe offert par Médecins du Monde dans votre pratique ?

En tant qu’intervenants nous avons aussi besoin d’aide. Grâce à l’intervention de Florence, psychologue déléguée par Médecins du Monde, nous nous regroupons en équipe et nous parlons des situations que nous vivons. Ce qui est difficile dans notre métier c’est d’être confronté à beaucoup d’enjeux différents selon les femmes. On est pas formé à tout, donc notre travail n’est pas simple. Le service de Médecins du Monde, c’est comme une soupape pour le trop plein d’émotions que nous vivons.

 

En savoir plus sur la Maison Passages 

Photo © Marion Quesneau

Témoignages

Dr Louis-Christophe Juteau, bénévole à la Clinique mobile - Montréal

Cela prend une grande ouverture d'esprit pour faire du bénévolat à Médecins du Monde.

Janie, infirmière bénévole - Montréal

Je me sens très impliquée dans les questions d'accès à la santé ! C'est pourquoi je suis bénévole à Médecins du Monde

Mathilde Grosjean, bénévole à l'accueil - Montréal

Ce qui me touche le plus dans mon bénévolat auprès de Médecins du monde, ce sont les rencontre avec les gens.

Martine, infirmière bénévole - Montréal

Pour faire du bénévolat, il faut une fibre humanitaire. C'est au Québec que j'ai voulu m'engager !

Pierre, psychologue à Médecins du Monde - Montréal

Mon travail, c'est d'aider les gens qui aident les gens

Julie, intervenante au volet logement - Maison Passages, Montréal

L'aide de groupe offert par Médecins du Monde, c'est un outil essentiel pour prendre du recul

Valérie, bénévole à l'accueil des patients et à la clinique mobile - Montréal

J’ai décidé de faire du bénévolat à Médecins du Monde parce que j'ai eu envie d’aider

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

Être bénévole, ça a été quelque chose d'extrêmement important pour moi. Il faut pouvoir contribuer à la communauté.

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

La clinique mobile a été marquante pour moi dans mon activité de travailleur de rue

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

Le service de Médecins du Monde, c’est comme une soupape pour le trop plein d’émotions que nous vivons.

Justine, infirmière à la clinique migrants - Montréal

L'organisme travaille vraiment fort pour qu'il y ait un changement social et ça c'est vraiment important pour moi

Isabelle Brault, Bénévole au triage - Montréal

Avoir accès aux patients dans une relation intime, qui se construit très vite, c’est ça qui me motive!

Jimmy, accompagnateur santé autochtone à Médecins du Monde

Un des rôles essentiels de ce travail, c’est celui de sensibiliser les services de santé pour éviter la stigmatisation.

/