ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel a été votre parcours avant d’être bénévole à Médecins du Monde ?

Je viens d’Algérie, où j’ai fait mes études pour devenir médecin. J’ai travaillé là-bas puis j’ai déménagé quelques années en Tunisie où je continuais à pratiquer mon métier et je faisais en même temps du bénévolat auprès d’un centre pour les enfants abandonnés. Et puis je suis arrivée au Québec, il y a maintenant 21 ans. Comme je ne pouvais pas exercer, je suis passée par une maîtrise à l’Université de Montréal et j’ai commencé à travailler dans différents organismes pour la santé publique. Un jour, on m’a parlé de la clinique pour migrants de Médecins du Monde. J’ai proposé ma candidature en tant que bénévole et voilà, je me suis engagée.

 

Quel était votre rôle en tant que bénévole chez nous ? 

Je m’occupais surtout de l’accueil des patients. On peut se dire que l’accueil c’est uniquement ouvrir la porte, répondre aux questions mais c’est bien plus que ça : les gens tissent des liens avec nous, ils nous parlent, ils se sentent à l’aise. Ils sont inexistants aux yeux de la société mais la clinique est un lieu où ils se sentent entendus. Aujourd’hui je ne suis plus bénévole à l’accueil mais au conseil d’administration de Médecins du Monde où mon rôle est différent mais tout aussi utile je pense. J’essaye d’apporter mon expertise, c’est une autre forme de contribution. Être bénévole pour moi c’est quelque chose d’extrêmement important, même si on arrive en fin de journée, qu’on est fatigué, on repart toujours avec le sourire et content d’avoir pu apporter un peu d’aide. J’ai toujours été bénévole, que ce soit pendant mes études en médecine ou dans d’autres organisations. Le Québec a une vraie culture du bénévolat : c’est inculqué très tôt aux enfants. Je pense qu’être bénévole c’est comme un devoir civique : quelque part on est plus chanceux alors il faut redonner, il faut pouvoir contribuer à la société, à la communauté.

 

Le bénévolat vous intéresse ? Engagez-vous !

Photo © Marion Quesneau

Témoignages

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

Être bénévole, ça a été quelque chose d'extrêmement important pour moi. Il faut pouvoir contribuer à la communauté.

Pierre, psychologue à Médecins du Monde - Montréal

Mon travail, c'est d'aider les gens qui aident les gens

Justine, infirmière à la clinique migrants - Montréal

L'organisme travaille vraiment fort pour qu'il y ait un changement social et ça c'est vraiment important pour moi

Martine, infirmière bénévole - Montréal

Pour faire du bénévolat, il faut une fibre humanitaire. C'est au Québec que j'ai voulu m'engager !

Jimmy, accompagnateur santé autochtone à Médecins du Monde

Un des rôles essentiels de ce travail, c’est celui de sensibiliser les services de santé pour éviter la stigmatisation.

Isabelle Brault, Bénévole au triage - Montréal

Avoir accès aux patients dans une relation intime, qui se construit très vite, c’est ça qui me motive!

Marina Vidal Sardà, coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie

Marina est coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie.

Julie, intervenante au volet logement - Maison Passages, Montréal

L'aide de groupe offert par Médecins du Monde, c'est un outil essentiel pour prendre du recul

Valérie, bénévole à l'accueil des patients et à la clinique mobile - Montréal

J’ai décidé de faire du bénévolat à Médecins du Monde parce que j'ai eu envie d’aider

Dr Louis-Christophe Juteau, bénévole à la Clinique mobile - Montréal

Cela prend une grande ouverture d'esprit pour faire du bénévolat à Médecins du Monde.

Christina, bénévole au triage à Médecins du Monde - Montréal

Le bénévolat est très important pour moi: j'ai été infirmière bénévole mais aussi au triage de la Clinique des migrants.

Tina, responsable de la logistique et des bénévoles - Victoria, Colombie-Britannique

J’aime mon travail, et je me sens très chanceuse d’être au contact de bénévoles aussi motivés, compétents et passionnés!

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

Le service de Médecins du Monde, c’est comme une soupape pour le trop plein d’émotions que nous vivons.

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

La clinique mobile a été marquante pour moi dans mon activité de travailleur de rue

Isabelle Bruand, responsable du pôle crise Syrie - Irak

Isabelle Bruand est responsable du pôle crise Irak Syrie, basée en Jordanie pour Médecins du Monde.⁣

Mathilde Grosjean, bénévole à l'accueil - Montréal

Ce qui me touche le plus dans mon bénévolat auprès de Médecins du monde, ce sont les rencontre avec les gens.

Janie, infirmière bénévole - Montréal

Je me sens très impliquée dans les questions d'accès à la santé ! C'est pourquoi je suis bénévole à Médecins du Monde

/