ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment es-tu venu à participer aux dépistages avec la clinique mobile ? 

Quand j’ai commencé à être travailleur de rue avec RÉZO , on faisait des vaccinations pour les danseurs, dans leurs loges directement. Mais on s’est rendu compte avec les années qu’ils étaient vaccinés directement à l’école. Par contre il y avait une grande demande pour le dépistage, mais qui était impossible à faire dans les loges. C’est là que l’idée de la clinique mobile est venue, on a commencé à faire quelques sorties pour évaluer la demande et aujourd’hui on sort régulièrement.

 

Quel est ton rôle avec Médecins du Monde ? 

Mon rôle c’est de mettre en relation les danseurs dans les bars et la clinique mobile, être un lien, les amener à se faire dépister. On est aussi là pour sensibiliser et apporter de l’information. Quand on a démarré il y avait énormément de cas d’infection. Et les hommes n’allaient pas se faire dépister, c’était compliqué. Grâce à notre travail avec Médecins du Monde et sa clinique mobile, maintenant on vient à la porte des bars, c’est plus simple pour eux. C’est quelque chose qui a été vraiment marquant dans ma carrière, dans mon travail et ça me tient à coeur. Et puis le slogan de RÉZO, c’est « santé et mieux-être », c’est vraiment dans la mission de mon organisme et celui de Médecins du Monde.

 

En savoir plus sur Rézo

Photo ©Marion Quesneau

Témoignages

Valérie, bénévole à l'accueil des patients et à la clinique mobile - Montréal

J’ai décidé de faire du bénévolat à Médecins du Monde parce que j'ai eu envie d’aider

Justine, infirmière à la clinique migrants - Montréal

L'organisme travaille vraiment fort pour qu'il y ait un changement social et ça c'est vraiment important pour moi

Isabelle Bruand, responsable du pôle crise Syrie - Irak

Isabelle Bruand est responsable du pôle crise Irak Syrie, basée en Jordanie pour Médecins du Monde.⁣

Martin, travailleur de rue à Rézo - Montréal

La clinique mobile a été marquante pour moi dans mon activité de travailleur de rue

Christina, bénévole au triage à Médecins du Monde - Montréal

Le bénévolat est très important pour moi: j'ai été infirmière bénévole mais aussi au triage de la Clinique des migrants.

Nadia, bénévole au conseil d'administration - Montréal

Être bénévole, ça a été quelque chose d'extrêmement important pour moi. Il faut pouvoir contribuer à la communauté.

Mathilde Grosjean, bénévole à l'accueil - Montréal

Ce qui me touche le plus dans mon bénévolat auprès de Médecins du monde, ce sont les rencontre avec les gens.

Julie, intervenante au volet logement - Maison Passages, Montréal

L'aide de groupe offert par Médecins du Monde, c'est un outil essentiel pour prendre du recul

Valérie, responsable de l'hébergement - Maison Passages, Montréal

Le service de Médecins du Monde, c’est comme une soupape pour le trop plein d’émotions que nous vivons.

Martine, infirmière bénévole - Montréal

Pour faire du bénévolat, il faut une fibre humanitaire. C'est au Québec que j'ai voulu m'engager !

Pierre, psychologue à Médecins du Monde - Montréal

Mon travail, c'est d'aider les gens qui aident les gens

Janie, infirmière bénévole - Montréal

Je me sens très impliquée dans les questions d'accès à la santé ! C'est pourquoi je suis bénévole à Médecins du Monde

Marina Vidal Sardà, coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie

Marina est coordonnatrice de Médecins du Monde en Syrie.

Tina, responsable de la logistique et des bénévoles - Victoria, Colombie-Britannique

J’aime mon travail, et je me sens très chanceuse d’être au contact de bénévoles aussi motivés, compétents et passionnés!

Isabelle Brault, Bénévole au triage - Montréal

Avoir accès aux patients dans une relation intime, qui se construit très vite, c’est ça qui me motive!

Dr Louis-Christophe Juteau, bénévole à la Clinique mobile - Montréal

Cela prend une grande ouverture d'esprit pour faire du bénévolat à Médecins du Monde.

Jimmy, accompagnateur santé autochtone à Médecins du Monde

Un des rôles essentiels de ce travail, c’est celui de sensibiliser les services de santé pour éviter la stigmatisation.

/