ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Résilience : de la personne au système

Mot du président et de la directrice générale | Rapport annuel 2018-2019

« Le malheur n’est jamais pur, pas plus que le bonheur. Un mot permet d’organiser une autre manière de comprendre le mystère de ceux qui s’en sont sortis : la résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité. »

– Boris Cyrulnik


Le concept de résilience est devenu incontournable pour celles et ceux qui s’intéressent au stress et au trauma, et s’est imposé comme mot-clé dans de nombreux domaines incluant celui de l’humanitaire. Depuis plus de 20 ans, Médecins du Monde accompagne les personnes confrontées à des situations multiples d’adversité : les conflits armés, les catastrophes, les déplacements forcés, la violence, les blessures, les maladies et la précarité sociale. Comment venir en aide à ces personnes et augmenter leur capacité de résister ou d’absorber le choc, de se relever, de s’adapter et de poursuivre leur vie ? C’est ce que cherchent à accomplir, jour après jour, les équipes de Médecins du Monde.

Si rendre les soins accessibles aux personnes hautement exclues est la mission première de Médecins du Monde, le renforcement des capacités en est le fondement. La résilience ne s’opère que lorsqu’on redonne aux personnes les moyens d’agir sur leur santé et celle de leur famille, ainsi
que sur leurs conditions de vie. Médecins du Monde aspire également à un système social et politique préoccupé par cette résilience, par la protection des femmes et des enfants, par la sécurité culturelle dans le soin et par le respect effectif des droits fondamentaux de toutes les personnes.

Pour certains, la résilience n’est pas seulement une question de capacités, mais aussi un processus dynamique. En s’adaptant, on apprend. Médecins du Monde répond aux besoins exprimés par les personnes en les écoutant
d’abord, et en s’adaptant à leur réalité. L’expérience est portée par son personnel, ses bénévoles ainsi que ses nombreux partenaires et transforme les regards, les perceptions, les approches afin de mieux accueillir les personnes vulnérables ou marginalisées. Le changement social est
un outil de résilience. Il faut lui donner du temps. Et, chacun de nous peut y contribuer.

Dr Nicolas Bergeron
Président

Nadja Pollaert
Directrice  générale

Publié le 11/10/2019

Partager

Votre soutien

Partager

S'informer

Aller plus loin

Sans titre-5
Communiqué de presse

Lire l'actualité
YEMEN-CONFLICT
Article

Yémen : la faim sous les bombes

Lire l'actualité
MdM_Rapport_2017-3_150
Article

Les effets du service psychologique offert par Médecins du Monde aux personnes en situation de précarité

Lire l'actualité