ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Rencontre des directeurs et présidents du réseau Médecins du Monde

Protégez les droits de l’homme avant qu’il ne soit trop tard !

 

À l’occasion du Congrès Humanitaire 2018, les présidents et directeurs des 15 délégations de Médecins du Monde se sont réuni·e·s et ont exprimé leur inquiétude sur l’état de la solidarité à travers le monde.

 

Nous exprimons notre profonde inquiétude vis-à-vis des tendances toujours plus fortes à l’isolationnisme, au populisme d’extrême-droite et à l’exclusion dont nous sommes témoins dans de nombreux pays.

C’est dans l’ADN de Médecins du Monde de témoigner des abus envers les droits humains que nous observons. C’est pourquoi nous ne pouvons plus rester silencieux, alors que des murs et des barrières s’érigent ; que des hommes, des femmes et des enfants sont forcés de vivre dans des camps dans des conditions déplorables – pas seulement au Sud, mais aussi en Europe, en Asie et en Amérique du Nord – ; que des leaders politiques de tous bords tolèrent, encouragent ou sont à la base de discours déshumanisants et parfois racistes ; et que la société civile se trouve de plus en plus menacée.

La rhétorique haineuse et les stigmatisations que nous observons à travers la planète apparaissent comme un rappel des heures les plus sombres de notre histoire. Elles ne sont que des distractions face aux immenses défis que le monde doit affronter : les conflits interminables dans des pays comme la Syrie, le Yémen, la République d’Afrique Centrale ; l’exode des réfugiés Rohingyas du Myanmar ; les conditions de vie toujours plus précaires d’une large partie de la population, même dans des pays aux économies développées, ainsi que d’autres obstacles empêchant des milliards de gens d’accéder aux soins de santé dont ils ont besoin.

Avec plus de personnes déplacées dans le monde qu’il n’y en a eu depuis le Seconde Guerre Mondiale, nous faisons face à une crise globale historique. Mais plus qu’une ‘crise des réfugiés’, il s’agit d’une crise de la solidarité, une crise des droits humains.

À l’heure où ils sont quotidiennement mis de côté, nous voulons réaffirmer haut et fort que les droits humains sont un engagement contraignant et que la dignité humaine ne se négocie pas. Les acteurs internationaux se doivent de procurer de l’aide à ceux qui en ont besoin, sur base de la solidarité et des droits humains, plutôt que d’intensifier leur militarisation ou de lancer des opérations armées sous le couvert d’actions ‘humanitaires’.

Nous appelons les leaders du monde entier à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour permettre à toutes et à tous sur cette planète de vivre une vie dans la dignité. Il faut agir, maintenant !

Publié le 03/10/2018

Aller plus loin

IRAK KALATA FARAHN MEDECINS DU MONDE

Conférence - Kurdistan irakien: Après la terreur et la fuite, les perspectives d’avenir

Lire l'actualité
MdM_Rapport_2017-3_150
Article

Les effets du service psychologique offert par Médecins du Monde aux personnes en situation de précarité

Lire l'actualité
20160930-Syrie-Bombardement-Hopital-Femme-Alep©Reuters
Article

6 ans de conflit en Syrie

Lire l'actualité