ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

6,3 millions

de personnes déplacées à l’intérieur du pays

5,5 millions

de personnes réfugiées à l’extérieur de la Syrie

11,3 millions

de personnes à travers le pays ont un besoin immédiat d’aide et de soins médicaux

La situation

Des soins de santé de qualité pour les victimes du conflit et les personnes déplacées

La situation humanitaire en Syrie continue de se détériorer. Plus de 11,3 millions de personnes à travers le pays ont un besoin immédiat d’aide et de soins médicaux, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH). Après sept années de conflit, les installations médicales, le personnel soignant et les patients continuent toujours d’être les victimes d’attaques ciblées. En 2017, la Syrie était considérée comme le pays le plus dangereux dans le monde pour les professionnels de la santé.

Le système de santé du pays a été gravement perturbé. En 2017, moins de la moitié des établissements étaient encore opérationnels ; ainsi, ce sont des milliers de décès dus à des blessures ou à des maladies qui n’ont pu être évités.

La Syrie est confrontée à un manque critique d’accès aux soins de santé primaires, de santé sexuelle et reproductive et de santé mentale, en particulier pour les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes souffrant de maladies non transmissibles ou forcées de se déplacer ainsi que pour les personnes âgées ou handicapées.

Un soutien supplémentaire est aussi essentiel pour répondre aux besoins criants et urgents en santé mentale et en services psychosociaux à travers le pays.

 

Régions d’intervention : gouvernorats d’Alep, de Damas rural, d’Al-Hasakeh et de Dar’a

syrie-urgences-conflit-mdm-2
syrie-urgences-conflit-mdm-3
/

Notre action

Depuis octobre 2012, Médecins du Monde travaille avec des infirmiers, sages-femmes, pharmaciens et des médecins syriens afin de fournir des soins de santé primaires et de santé sexuelle et reproductive aux personnes rassemblées dans différents camps de déplacés internes et dans des zones urbaines et rurales à travers la Syrie.

En 2017, l’association humanitaire a assuré la provision de soins de santé primaire et de santé sexuelle et reproductive, comprenant des soins prénatals, postnatals, de service de planification familiale ou encore l’accès à des traitements de qualité, à plus de 500 000 personnes dans les gouvernorats d’Idlib, Alep, Dera, Damas et Hasakeh. Des soins de santé mentale (activités de soutien psychosocial, interventions cliniques et soutien aux communautés) ont aussi été dispensés dans les cliniques de MdM à Idlib et à Hasakeh.

Enfin, notre ONG offre une aide d’urgence en termes d’approvisionnement de médicaments essentiels et déploie des équipes mobiles afin de répondre aux besoins de la population affectée par le conflit. Les besoins concernent particulièrement les personnes ayant des maladies chroniques, les enfants non vaccinés, les femmes enceintes sans soins obstétriques ou les femmes en général, n’ayant pas accès aux soins de santé sexuelle.

Les besoins concernent particulièrement les personnes ayant des maladies chroniques, les enfants non vaccinés, les femmes enceintes sans soins obstétriques ou les femmes en général, n’ayant pas accès aux soins de santé sexuelle.

L’objectif de notre action demeure la protection des civils face à de nouvelles offensives militaires. On estime à 11,3 millions le nombre de Syriens ayant besoin d’assistance médicale. La disponibilité de médicaments et d’équipements essentiels, extrêmement rares en temps de guerre, est assurée par le biais de partenaires locaux, et le personnel de santé local est soutenu afin d’assurer la continuité des services dans un contexte où les pouvoirs publics ne financent plus les structures de santé sur l’ensemble du territoire.

 

Nous agissons pour :

• Offrir de soins de santé primaires et de santé sexuelle et reproductive, destinés aux Syriennes et aux Syriens

• Offrir d’un continuum de services et de soins, alors que les pouvoirs publics ne financent plus les structures de santé du pays

• Organiser l’aide d’urgence pour l’approvisionnement en situation d’urgence

• Soutenir les centres de soins postopératoires

• Former du personnel de ces centres à la prise en charge des victimes du conflit, mutilées et traumatisées

Notre impact

Entre 2017 et 2018 :
  • 700 000
    consultations médicales offertes
  • 22
    équipes de centres de santé et de cliniques mobiles soutenues

  • 140
    consultations psychosociales et en santé mentale

  • 62 000
    consultations médicales en santé sexuelle et reproductive

Nos partenaires

Historique

2008

Début d’un programme d’accès aux soins dans la région d’Alep.

2011

Début de la guerre civile.

2012

Soutien au centre postopératoire de Reyhanlı qui accueille des réfugiés à la frontière turque. Mise en place de cliniques fixes et mobiles dans le nord-ouest du pays.

2013

Soutien à des structures de santé à l’intérieur de la Syrie et ouverture d’un centre de santé mère-enfant.

2014

Soutien au centre postopératoire de Sarmada, dans la région d’Idlib.

2015

Renforcement du soutien aux gouvernorats de Dera’a, Alep et Idlib à travers la diversification de partenaires syriens.

2016

Développement de la réponse en urgence sur Idlib et Alep en réponse à la multiplication des bombardements et au siège d’Alep.

Votre soutien

Partager

S'informer

Aller plus loin

_DSC5040 -150x150
Haiti

Des femmes et des enfants en danger en Haïti

Aller sur le projet
161206PAP0458 (1)

Haïti

Aller sur le projet
Clinique-mobile---Bekaa14

Liban

Aller sur le projet