Après avoir vu la travailleuse sociale, les patients qui viennent chez Médecins du Monde rencontrent Marie-Claude, infirmière responsable des patients adultes à la clinique.

Nos patients viennent de tous les milieux, mais ils vivent pour la plupart dans une situation précaire. Souvent, ils ont essayé d’aller chercher de l’aide dans le système public, mais ils se sont vu refuser des soins en raison de leur statut d’immigration. On représente donc en quelque sorte leur dernier espoir, leur dernier recours pour avoir accès à des soins de santé.

On reçoit beaucoup de personnes souffrant de maladies chroniques. J’ai déjà accueilli un homme qui était diabétique et qui avait des problèmes cardiaques. Il était suivi dans son pays d’origine, mais il avait épuisé ses médicaments et ne pouvait pas renouveler sa prescription. Avant qu’il vienne nous consulter, les complications de sa maladie l’avaient mené jusqu’à l’amputation de son pied et il était devenu presque totalement aveugle. En raison de son absence de statut, cet homme n’a pas eu accès aux soins de santé dont il aurait eu besoin, ce qui l’a placé dans une situation extrêmement précaire. Après avoir évalué sa situation, j’ai pu le référer à l’un de nos médecins bénévoles, qui a été en mesure d’ajuster sa médication et qui lui a prescrit des prélèvements. Ensemble, nous avons pu lui offrir le suivi de base nécessaire dont il avait urgemment besoin.

L’idéal serait que Médecins du Monde soit un véritable tremplin vers le système public. Ultimement, notre souhait serait que nos patients trouvent leur place dans le système de santé actuel. On arrive parfois à référer nos patients à des médecins spécialistes qui acceptent de les voir dans leur milieu de travail pour assurer des suivis plus complexes et il est aussi possible de les accompagner dans des situations d’urgence.

Les personnes migrantes à statut précaire n’existent malheureusement pas aux yeux du système public actuel, et les barrières d’accès à la santé auxquelles elles doivent faire face rendent leur situation encore plus précaire. Médecins du Monde représente souvent leur seul recours pour bénéficier de soins de santé.

Le fait de pouvoir être aussi près de gens qui se trouvent dans des situations précaires, de pouvoir les accompagner, de leur offrir des soins humains, me permet vraiment de garder une fibre humanitaire dans mon travail.

SOUTENEZ NOTRE CLINIQUE DESTINÉE AUX PERSONNES MIGRANTES À STATUT PRÉCAIRE

Notre clinique est souvent le seul et dernier recours pour les personnes migrantes qui n’ont pas de couverture médicale, ni les moyens de payer pour des soins. Aidez-nous à soigner et accompagner ces familles qui n’ont pas accès à des soins de santé !

Partager
Offrez la santé en cadeau

Médecins du monde Canada


560, boul. Crémazie Est
(métro Crémazie)
Montréal, Québec
H2P 1E8, Canada

Informations générales : info@medecinsdumonde.ca

Téléphone +1 514 281-8998
Télécopieur +1 514 523-1861

Service aux donateurs :
serviceauxdonateurs@medecinsdumonde.ca
Téléphone : (514) 281-8998, poste 237
_________________________________

Clinique mobile/Clinica mobila
+1 514 501-3411
Clinique pour migrants/Clinica por migrantes
+1 514 281-8998 #246

Où va l'argent de Médecins du Monde?