ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Grèce: Médecins du Monde soutient les victimes de l'incendie du camp de Moria

Montréal, 9 septembre 2020 – Médecins du Monde intervient sur l’île grecque de Lesbos pour répondre à l’énorme incendie survenu dans le camp de réfugiés de Moria. 

Du jour au lendemain, le plus grand camp de réfugiés de Grèce a été ravagé par les flammes, détruisant ainsi les installations sanitaires. Plus de 12 000 hommes, femmes et enfants sont désormais sans abri et ont un besoin urgent d’aide humanitaire, tandis que 37 personnes touchées par la COVID-19 sont jusqu’à présent portées disparues. 

Médecins du Monde mène des programmes de santé dans le camp de Kara Tepe, le site en périphérie de Moria à Lesbos. 

Notre clinique mobile est actuellement située à l’extérieur du centre de Moria et notre équipe – composée de 22 personnes, médecins et personnel de projet – participe aux efforts d’identification des victimes potentielles et à l’évaluation des besoins des personnes déplacées par l’incendie. 

À Athènes, notre personnel prépare un envoi d’urgence de matériel (tentes, sacs de couchage, équipement de protection contre la COVID-19, trousses d’hygiène et matériel d’information), de médicaments et de consommables médicaux (seringues, gazes et antiseptiques) à destination de Lesbos, tout en planifiant une réponse plus globale. 

Nous appelons le gouvernement grec, les organisations internationales, la société civile et les citoyens ordinaires respecter les droits des personnes en déplacement. Les réfugiés ou les migrants sont avant tout des êtres humains. 

 

 

La situation à Moria est la conséquence de la grave crise de l’accueil et de la solidarité auquel le monde fait face. La situation déplorable du camp était connue de toute la communauté internationale et en particulier de tous les dirigeants européens qui ont préféré fermer les yeux.

Cette crise ne fait que confirmer l’inefficacité des politiques migratoires de dissuasion mises en œuvre en Europe comme dans les Amériques. Sans politiques d’accueil et d’asile cohérentes, de telles tragédies continueront à se produire.

Nous appelons les États européens à agir au plus tôt et à accueillir ces personnes mais également les autres États, dont le Canada, à éliminer toute politique migratoire qui précarise et criminalise inutilement les individus.

 

Citations

« Notre équipe est actuellement à l’extérieur du camp de Moria pour évaluer les dégâts en collaboration avec le responsable du camp et les pompiers. Nos craintes et notre anxiété pour les victimes s’accroissent. » 

« De Moria à Epano Skala (à l’entrée de la capitale Mytilène), les gens sont assis au bord de la route avec le peu d’effets personnels qu’ils peuvent porter, fuyant une fois de plus pour leur sécurité. » 

« La COVID-19 aggrave la situation, car elle représente un défi supplémentaire pour la gestion de la santé. Jusqu’à présent, les 37 cas confirmés de COVID-19 qui vivaient à Moria sont toujours portés disparus. » 

Constantinos Petradellis, coordonnateur terrain, Médecins du Monde Grèce à Lesbos  

 

Contact médias : 

Mélissa Cabana
Conseillère principale aux communications
Médecins du Monde Canada
melissa.cabana@medecinsdumonde.ca
Tél. : 514-799-8985 

  

*Pour plus d’informations consultez le communiqué de presse de Médecins du Monde Grèceou écrivez à press@mdmgreece.gr.  

Publié le 09/09/2020

Partager

Aller plus loin

Benoit Gueno - MdM
Article

Journée des droits des femmes

Lire l'actualité
Action internationale

Lire l'actualité
Photo Marion Quesneau - Pierre session psy copie 150
Action nationale

Lire l'actualité