ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

4 millions de personnes

soit près de un·e Haïtien·ne sur trois, a besoin d’assistance alimentaire d’urgence

50 fois plus élevée qu’au Canada

la mortalité maternelle haïtienne

15 fois plus élevée qu’au Canada

La mortalité infantile haïtienne (0 à 5 ans)

La situation

Une crise qui perdure : un impact direct sur la santé 

La situation sanitaire en Haïti est complexe. Déjà aux prises avec les plus hauts taux de mortalité maternelle et infantile du continent américain, Haïti a plongé, au cours des dernières années, dans une crise sociopolitique et économique qui perdure et qui a un impact direct sur le fonctionnement des directions sanitaires relevant du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). Actuellement, seuls 4% de l’enveloppe budgétaire gouvernementale globale sont alloués à la santé, alors que plusieurs études ont montré que pour qu’un système de santé soit viable, il faut au moins prévoir 15% du budget national pour ce secteurÀ cela s’ajoute la pandémie qui a installé une instabilité supplémentaire à la situation actuelle.  

  

Notre approche 

Présente en Haïti depuis 1996, c’est en s’impliquant au quotidien avec les acteurs nationaux et locaux en Haïti que Médecins du Monde arrive à établir un pont entre les communautés et les institutions sanitaires pour renforcer l’accès à la santé. Médecins du Monde s’appuie ainsi sur un réseau d’agentes et d’agents de santé communautaire polyvalents (ASCP), qui représentent le premier maillon de la chaîne de soins. Cette implication directement au sein des communautés en situation de grande vulnérabilité nous permet, entre autres, d’appuyer le système de santé dans la prise en charge des enfants malnutris, dans la vaccination des enfants et dans le suivi et le conseil aux femmes enceintes. Cela nous permet aussi d’élargir le réseau de soutien aux femmes et aux mères en établissant un dialogue entre les « matrones » (les accoucheuses traditionnelles), les ASCP et le personnel des établissements de santé, ce qui permet de faciliter le référencement des femmes enceintes vers ces institutions. 

Femmes enfants 2
Femmes enfants
Famille cité Soleil
/

Notre action

Santé et droits sexuels et reproductifs 

Haïti détient un taux de mortalité maternelle 50 fois plus élevé qu’au Canada. L’éloignement géographique des structures constitue l’une des principales causes de ce triste record : il faut en moyenne 3 heures aux femmes, sur des pistes dangereuses, pour atteindre un centre de santé. De plus, les femmes hésitent à se présenter dans les institutions de santé, car l’accueil et la prise en charge y sont souvent défaillants. Les femmes préfèrent alors avoir recours aux accoucheuses traditionnelles (matrones), qui sont proches de leur milieu de vie et offrent un service d’accompagnement à la naissance et après l’accouchement. Or, la prise en charge par les accoucheuses peut s’avérer insuffisante, surtout en cas de complications. 

Médecins du Monde a tissé un lien de confiance avec les communautés et les structures de santé haïtienne. Aujourd’hui, Médecins du Monde continue à intervenir dans ce secteur pour réduire la mortalité maternelle et infantile en appuyant les structures de santé et les communautés. Au total, plus de 230 000 personnes bénéficient de ce programme à travers différents axes : 

  • Amélioration de la santé sexuelle et reproductive et la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants 
  • Prévention et prise en charge des violences basées sur le genre 
  • Sensibilisation sur les comportements sexuels à risque des adolescentes et des adolescents 

Zones d’intervention : Port-au-Prince (Cité Soleil), Artibonite, Haut Nord-Ouest 

  

Lutte contre la malnutrition 

Une bonne nutrition est un prérequis essentiel pour la survie, le développement et le futur des enfants. À cet égard, la situation en Haïti est critique. En 2015, plus d’une personne sur deux était en situation de pauvreté (moins de 2,41$ par jour) et environ 70% de la population haïtienne se trouvait en situation d’insécurité alimentaire chronique. Le département du Nord-Ouest est particulièrement touché par cette problématique avec plus de 20% de la population en insécurité alimentaire chronique sévère. 

  • La malnutrition augmente le risque de contracter des maladies sévères 
  • La malnutrition aigüe sévère touche 2,1% des enfants de moins de 5 ans (le seuil d’urgence de l’OMS est de 2%) 
  • La malnutrition chronique touche 11,4 % des enfants de moins de 5 ans 
  • La malnutrition d’un enfant de 0 à 2 ans entraine des dommages physiques et cognitifs en grande partie irréversibles 

Médecins du Monde œuvre pour la réduction de la malnutrition globale des enfants de moins de 5 ans à travers un projet de 3 ans en partenariat avec Initiative Développement. Le phénomène de la malnutrition et ses conséquences sont encore trop peu connus et Médecins du Monde travaille de pair avec les acteurs communautaires et les directions sanitaires pour rejoindre plus de 215 000 personnes à travers :   

  • La prévention et prise en charge des maladies et de la malnutrition des enfants 
  • La prévention et la promotion de comportements sains en nutrition auprès des mères et de leurs enfants 
  • Le renforcement du système de santé 

Zones d’intervention : Port-au-Prince (Cité Soleil), Haut Nord-Ouest 

 

Lutte contre la COVID-19 

Depuis juillet 2020, Médecins du Monde intervient dans la réponse contre la COVID-19 en Haïti, en coordination avec les autorités sanitaires grâce aux renforcements des mesures de contrôle et de préventions de la pandémie dans les institutions sanitaires et dans les communautés. 

Pour assurer la bonne gestion de la pandémie, Médecins du Monde renforce les domaines suivants : 

  • Fourniture du matériel de protection aux travailleurs hospitaliers 
  • Création de stations de triage et de zones d’isolement 
  • Formation des prestataires de santé sur la COVID-19 
  • Sensibilisation des communautés sur la COVID-19 et les règles d’hygiène 
  • Maintien des services de santé essentiels 
  • Appui psychosocial aux personnels de première ligne 

Zones d’intervention : Cité Soleil (Ouest), Nippes et Nord-Ouest 

Notre impact

Entre 2019 et 2020
  • Augmentation de 92%
    des accouchements en institutions

  • 56%
    des femmes enceintes avaient consommé les 3 groupes d’aliments de base au moins deux fois par semaine alors que la cible était de 20%

  • 45%
    des nourrissons âgés de 0 à 6 mois avaient bénéficié d’un allaitement maternel exclusif, rejoignant ainsi la cible fixée à 45%
  • 70%
    des enfants âgés de 6 à 23 mois venus en consultation dans les institutions avaient reçu des suppléments alimentaires alors que la cible était de 50%

     

Nos partenaires

/

Votre soutien

Partager

S'informer

Aller plus loin

Aller sur le projet
_DSC5040 -150x150
Haiti

Des femmes et des enfants en danger en Haïti

Aller sur le projet
cliniquemigrants - copie

Clinique pour les personnes migrantes à statut précaire

Aller sur le projet