Haïti, après l’ouragan Matthew

Haïti ouragan Matthew

Dans la nuit du 3 au 4 octobre dernier, l’ouragan Matthew dévastait le sud-ouest du pays et une partie du nord-ouest, faisant plusieurs centaines de morts. Ce sont ainsi 1,4 million de personnes qui ont eu recours à l’aide humanitaire, dont plus de 40 % étaient des enfants, majoritairement dans les départements de Grand’Anse et du Sud.

Dans le cadre de notre intervention d’urgence, nous avons mis en place des services mobiles de santé afin d’atteindre les communautés isolées et les personnes les plus vulnérables. Nous avons également renforcé notre soutien auprès du ministère de la Santé et de la Population, afin d’offrir des soins aux femmes enceintes et aux jeunes enfants. Nous continuons également nos programmes en nutrition infantile à travers le pays, en soutenant la prise en charge d’enfants atteints de malnutrition sévère et modérée dans les départements de l’Artibonite et du Nord-Ouest.

Notre travail de lutte contre le choléra à travers le pays reste une de nos priorités. Nous avons déployé des moyens supplémentaires afin de prévenir l’augmentation des cas suite à l’ouragan et d’y remédier. Le traitement des cas de choléra et d’autres maladies diarrhéiques ainsi que la distribution de matériel médical et de médicaments se poursuivent dans les zones isolées.

Au total, ce sont 150 structures sanitaires et 585 centres de traitement des diarrhées aiguës qui sont présentement soutenus par Médecins du Monde à travers le pays.

« J’aimerais rendre hommage à notre équipe sur le terrain qui malgré le fait que plusieurs parmi les membres aient été touchés par l’ouragan, étaient à pied d’œuvre dès le lendemain pour organiser les secours et discuter du type d’appui à offrir. », explique Andrée Gilbert, Chef de mission pour Médecins du Monde Canada en Haïti.

En dépit de tout ce travail, les besoins sont encore criants. Il faudrait consacrer des investissements supplémentaires à la lutte pour l’éradication du choléra, et Médecins du Monde est également particulièrement préoccupé par l’insécurité alimentaire consécutive à l’ouragan.

Le réseau MdM travaille en Haïti depuis 1989. Six sections – Argentine, Belgique, Canada, Espagne, France et Suisse – sont aujourd’hui opérationnelles dans sept des dix départements du pays, et mènent des programmes de santé sexuelle et reproductive, de lutte contre le choléra, de nutrition, de renforcement du système de santé haïtien et de promotion de la santé communautaire. Tous les programmes sont dotés d’un axe de renforcement du système de santé de l’État haïtien.

 

DONNEZ >

Pas de commentaires possibles.