ABONNEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

41 421

nouveaux cas de choléra ont été enregistrés dont 369 décès

22%

des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique

80%

des naissances ont lieu en dehors du système de santé

La situation

Une épidémie persistante

Le choléra sévit en Haïti depuis octobre 2010. Bien que l’épidémie ait été en partie contenue depuis, cette maladie reste encore aujourd’hui un problème majeur de santé publique dans le pays. Médecins du Monde travaille à l’éradication du choléra depuis le début de l’épidémie en Haïti et couvre 6 des 10 départements du pays prenant en charge approximativement 40% des cas suspects de choléra enregistrés dans le pays par année. De fortes flambées affectent régulièrement la population, notamment en saison des pluies, et particulièrement dans les zones les plus isolées. La maladie, si elle n’est pas prise en charge dans les quelques heures suivant l’apparition des premiers symptômes, peut conduire à une mort rapide. Le manque de personnel soignant, de matériel et de médicaments limite aujourd’hui la capacité des centres de santé et des centres de traitement du choléra dans la prise en charge des victimes.


Une malnutrition chronique

La malnutrition aiguë constitue un défi de santé publique en Haïti. Elle s’explique notamment par l’insécurité alimentaire aggravée par la sécheresse qui touche 3 millions de personnes sur un ensemble de 10 millions de personnes. Des milliers de ménages qui y sont confrontés ont un accès limité, voire inexistant, à des structures de prise en charge. De plus, des données récentes confirment que ce problème demeure de grande importance chez les enfants en bas âge. La malnutrition résulte d’une multitude de facteurs dont la pauvreté, le manque d’éducation et les tabous entourant l’alimentation des enfants, et des nourrissons. À ceci s’ajoutent l’accès limité aux denrées alimentaires, un manque d’accès aux soins de santé de qualité et des pratiques d’hygiène inadaptées ou insuffisantes.


Des femmes et des enfants en danger

Haïti figure parmi les pays détenant le taux de mortalité maternelle le plus élevé du continent américain. L’éloignement géographique des structures constitue l’une des principales causes : il faut en moyenne 3 heures aux femmes pour atteindre un centre de santé. Le coût élevé des soins et le poids des traditions constituent une autre limite importante du recours aux soins. Par ailleurs, la population, et notamment les adolescents, sont peu sensibilisés aux questions de santé sexuelle et reproductive. Enfin, la qualité, le manque de disponibilité des services publics ainsi que les dysfonctionnements du système de santé ne favorisent pas l’amélioration de la situation.

Database Error; SQL: SELECT DISTINCT *, `t`.`ID` AS `pod_item_id` FROM `wp_posts` AS `t` LEFT JOIN `wp_term_relationships` AS `polylang_languages` ON `polylang_languages`.`object_id` = `t`.`ID` AND `polylang_languages`.`term_taxonomy_id` = 5 WHERE ( ( `t`.`ID` = 1972 OR `t`.`ID` = 1973 OR `t`.`ID` = 1974 ) AND ( `t`.`post_type` = "attachment" ) AND ( `polylang_languages`.`object_id` IS NOT NULL ) ); Response: Got error 28 from storage engine